Introduction à la science politique

Cours de Mme Christine Mironesco

 

Polycopiés pour HEI
sous
http://www.stoessel.ch/hei

 

1. Qu’est-ce que la science politique?

1.1 Définitions

le politique: ensemble des affaires d’un Etat

la politique (tactique, i.e. la politique étrangère)

politics: acquire & maintain power

policy: produits des actions politiques (i.e. forein policy)

1.2 L’objet de la science politique et la démarche scientifique

1.2.1 Identité:

- Etat (Hobbes, Locke, etc.): autorité souveraine s’exerçant sur un ensemble d’un peuple et d’un territoire

- pourvoir (Pareto, Mosca, Weber, Dahl, Mills, Aron, etc.): "capacité d’imposer son volonté à l’autre" (Weber). Aussi processus dynamiques sans Etat

- organisation de la vie collective (Easton, Deutsch, Habermas, etc.): systèmes politiques, communication

1.2.1 Opposition à d’autres disciplines

- sciences humaines « sciences naturelles

- science sociale « science psychologique

- science politique « autres sciences sociales

- phénomènes collectifs: plus que la somme des individus (i.e. religion protestant - capitalisme)

- "Autonomie du politique?", émergence de 2 grandes théories en 19e:

1) marxisme ® politique seulement reflet de l’économie

2) libéralisme ® plus besoin de politique

- science: établir, observer des relations entre les phénomènes (au lieu de dieu, humanisation), M: sens commun, valeurs et ethnocentrisme, polysémie (i.e. "libérale")

1.2 Politique et sciences humaines: quelques précurseurs

1.2.1 Machiavel (1469-1527)

écrivain et politicien italien, „fondateur de la science politique“, insiste sur science humaine, besoin d’observation, établie des "lois" (relations, corrélations entre phénomènes humains)

Le Prince  (1513/1532)

- Un prince s’installe sur un territoire ou il y avait de la violence en faisant animosité contre une personne ® laisse l’exécuter ® région pacifiée

- Prince doit fonder des nouvelles lois, leçon destiné au prince, mais arrivé chez le peuple

- modernité:
- objet: acquisition & maintien du pouvoir, autonomie du pouvoir
- méthode: analyse faits (
« jugement), observation (« a priori) ® conscience pour agir, mais pas de doctrine politique

1.2.2 Hobbes (1588-1679)

philosophe anglais, prétend être le „fondateur de la science politique“, était sous l’influence de la pensée physique moderne comme Galilei, subordination de la théologie à la politique

Le Leviathan (1651)

- la peur de la mort est la passion principale des hommes ® il faut établir un pacte sociale pour la paix et la stabilité

- Il faut se subordonner, céder son droit de gouverner, au pouvoir (qui peut aussi être absolu), devenir sujet

- Originalité: Lie le contrât social au pouvoir absolu. L’Etat peut être un "monstre".

1.2.3 Locke (1632-1704)

philosophe, médecin et homme politique anglais, principal initiateur de l’empirisme anglais, libéral

Traité sur l’entendement humain (1690)

Traité sur le gouvernement civil (1690)

- Argumentation: L’Etat existe que pour assurer la propriété, la liberté et l’égalité. Il ne vient pas de Dieu, mais seulement des hommes ® pas d’absolutisme, ni par roi ni par hommes

- séparation des pouvoirs: exécutif et législatif

- un des premier à renoncer à l’église et à ses opinions pré-faits

1.2.4 Montesquieu (1689-1755)

juriste, philosophe et homme politique français, un des fondateurs de la politique comparée. Réaliste. Méthode: Observation, relations, corrélations. Certains manuel le qualifient comme structuraliste.

L’esprit des lois (1748)

- Lois: sens politique et juridique ® lois = rapport nécessaire

- L’esprit: unité (populations, religion, moeurs, systèmes juridiques, etc.). Société: un tout

- Universel et particulier: résoudre le paradoxe de trouver une théorie générale et l’appliquer au cas particuliers (différentes temps/espaces)[1]

- Importance des institutions

- doctrine de la séparation des pouvoirs: exécutif (sinon: arbitraire), législatif (lois générales) et juridique (sinon: arbitraire, pas de vue long-terme)

1.2.5 Tocqueville (1805-1859)

historien, juriste et politicien français. méthode: observation, analyse

De la démocratie en Amérique (1835-40)

L’ancien régime de la Révolution (1856)

- Comparaison USA - France: Critique la France pour avoir remplacé la tyrannie de la monarchie par la tyrannie du peuple

- Thème majeur: démocratisation (processus irréversible)

- Autres thèmes: fédéralisme, rôle de la presse, associations des citoyens, omnipotence de la majorité

- Importance des structures intermédiaires entre les citoyens et l’Etat

2. Approches du pouvoir politique

2.1.Approche marxiste

2.1.1 Marx (1813-1883)

philosophe et révolutionnaire allemand, a étudie le droit et la philosophie

- Matérialisme: appliquer ses idées, changer l’histoire

Manifeste du parti communiste (1848)

Critique de l’économie politique (1859)

Le Capital (1867)

2.1.2 Genèse

- sciences naturelles

- histoire et théorie politique

- économie: théorie du capitalisme (Smith, Ricardo): travail est a l’origine de la richesse

- philosophie de Hegel: dialectique: développement qualitatif, non-linéaire, thèse - antithèse - synthèse

2.1.3 Matérialisme historique et dialectique

- Mode de production: forces productives (matières premières, machines, hommes) et rapport de productions (homme - homme, homme - nature) ® classes sociales: bourgeoisie « prolétariat (liées mais antagonistes) ® concentration du pouvoir

2.1.3 Dynamique sociale et politique

- Moteur de l’histoire = lutte des classes (économie)

- base, infrastructure: fondation sur laquelle s’eleve la suprastructure (édifice juridique, politique, social, religieux) ® pas d’autonomie du politique

- Théorie du reflet: le politique = phénomène secondaire, dépendant de l’économie

- Lenine ("Que faire?") et Gramsci voulait provoquer l’histoire

2.2 Approche élitiste

- souvent aussi Michels est classé comme élitiste, appliquant sa théorie des actions collectives aux partis politiques, cf. 7.1

2.2.1 Mosca (1858-1941)

sociologue, juriste et professeur italien

Elements de science politique (1896)

- distinction dirigeants « dirigés

- classe dirigeante politique ® gens deviennent objet

- formule politique: une classe politique justifie son pouvoir en le fondant sur une croyance ou un sentiment qui est à une époque généralement accepté (i.e. droit divin dans monarchie). Croyance des gens aussi important que moyens matériels (« Marx)

2.2.2 Pareto (1848-1923)

sociologue (pionnier avec grand impact) et économiste italien

Traité de sociologie générale (1916)

élite = supériorité naturelle, psychologique

- actions humaines ne sont pas toujours rationnelles

- division naturelle élite - masse, basé sur un phénomène psychologique mystérieux

- histoire: cimetière d’élites (« étapes )

- circulation des élites importante

- éloge de la force ® reproches qu’il est fasciste

2.2.3 Mills (1916-1962)

„Le Bourdieu“ américain, expliquer, voir derrière la réalité visible

The Power Elite (1956)

- concentration du pouvoir: élite = „groupe de status“ (« classe)

- trois cercles, hiérarchies: militaire, industrielle, politique, dans lesquelles il y a dynamique d’osmose ® oligarchies non-élus qui sont non-compatible avec la démocratie

2.3 Approche pluraliste

- pluralité des catégories dirigeantes ® les catégories s’équilibrent

- pluralité des dirigeants = image de la pluralité de la société

2.3.1 Dahl

Who governs? (1961)

- observe la même société au même temps que Mills, mais différent résultat

- ressources matérielles et immatérielles

- qui gouverne dépend du moment et de la décision

- groupes différents[2] ® pouvoir varie

è polyarchie: pluralité des centres de décision autonomes

2.3.2 Aron (1905-1983)

Classe sociale, classe politique, classe dirigeante (1960)

- catégories du pouvoir autre que l’élite politique:

 spirituel & intellectuel

‚ gestionnaires du travail (manager)

ƒ hauts fonctionnaires, experts

„ armée et police

… meneurs de masses

- régime démocratique: catégories séparées « régime totalitaire: catégories fermées

è pluralisme des catégories dirigeantes, qui sont en compétition

3. Approches dites "globalisantes"

- Volonté délibérée de voir la société comme un tout ¹ somme des partis

- principe d’unité interne qui explique le tout

3.1 Structuralisme

- recherche à partir des structures

3.1.1 Radcliffe-Brown (1881-1955)

éthnologue anglais, structuraliste (& fonctionnaliste)

Structure and Function in primitive society (1952)

A natural science of society (1957)

- structure = arrangement de personnes ayant entre elles des relations institutionellement contrôlées ou définies, telles que le roi et son sujet

3.1.2 Lévi-Strauss (1908-)

éthnologue français, structuraliste (& fonctionnaliste)

Tristes Tropiques (1955)

Anthropologie structurale (1958)

- décrire les relations d’interdépendance, mais aussi les comprendre, saisir le principe d’unité qui les explique

- nature ® culture (i.e. rapport de parenté, chief)

- importance de la communication (le code, la règle d’action)

3.2 Systémisme

Système = ensemble d’éléments se trouvant en interaction (von Bertalanffy)

Système politique = ensemble des interactions par lesquelles s’effectue l’allocation autoritaire des valeurs (Easton)

Système politique = ensemble des interactions politiques constatées dans une société (Schwartzenberg)

Permanence - changement, processus dynamique, systémique

3.2.1 Genèse

1) biologie: Ludwig von Bertalanffy, biologue allemand, Théorie générale des systèmes (1956). échanges cellule - environnement et système - environnement

2) cybernétique[3]: Norbert Wiener, savant américain, Control and Communication in the animal and the machine (1948): ensemble des théories relatives aux communications et à la régulation dans l’être vivant et dans la machine. Un système réagit à l’environnement et peut se réguler

3.3.2 Concepts

- le système dans son environnement (l’intérieur du système = boite noire), système ouvert

- changement dans ou du système

- autorégulation: tout système tend vers l’équilibre (stable: changement dans le système, instable: changer le système)

- rétroaction ou feedback: le système produit un effet qui revient comme influence extérieure (amplificatrice ou réductrice)

3.3.3 Easton

Systèmes Analysis of Political Life (1965)

Analyse du système politique (1974)

- Comment des systèmes politiques réussissent-ils à persister dans un monde ou règnent à la fois la stabilité et le changement? Comment le système maintient-il son équilibre?

- Quelle est la nature des influences de l´environement sur le système?

- Comment ces influences sont-elles communiquées au système?

- Exigences (i.e. revendications plus de salaire chez C.F.F.): de nombreuses exigences entraînent une surcharge (stress) quantitative ou qualitative.

- Soutiens: toutes les attitudes favorables au système, s. à la communauté politique, au régime (i.e. liberté d’opinion), s. aux autorités, régulation structurale ou culturelle, réduction quantitative ou qualitative

- Rétroaction: décisions et actions du système résulte dans des nouvelles exigences et soutiens

3.3.4 Deutsch

The Nerves of Government (1963)

- Gouverner = piloter = guider à partir d’informations concernant le passé, le présent, le but[4]

- Comme système a un but, il ne cherche pas seulement a maintenir son équilibre, mais il faut recevoir des informations sur la position du but, la distance qui l’en sépare & changements intervenus dans cette distance, doit être capable de réagir

- Rétroaction processus circulaire d’essais, erreurs, corrections:

1) poids information

2) retard de la réponse, rétroaction (il faut que le délais de réaction soit juste)

3) gain correction

4) décalage temps - but (i.e. anticiper des nouveaux problèmes)

- 1) et 2) essentiels pour atteindre le but, relation positive avec 4)

3.3 Fonctionnalisme

- recherche à partir des fonctions

- Le tout explique la partie: Expliquer un élément (parti, institution, etc.) par la fonction qu’il exerce dans l’ensemble

3.3.1 Genèse

- Spencer (1820-1903): l´organicisme, „organisme social“, parallèle entre l’organisation et l’évolution des organismes vivants et celles des sociétés

- Malinowski (1884-1942), éthnologue: chaque objet matériel, chaque institution, chaque trait culturel apporte une contribution nécessaire à l’ensemble (le faire „fonctionner“) et répond a un besoin ® fonctionnalisme absolu (unité fonctionnelle de la société, fonctionnalisme universel, nécessité fonctionnelle)

3.3.2 Almond (1911-)

Théories sur le développement politique, analyse fonctionnelle du politique

- Universalité de la structure politique?

- Universalité des fonctions: exigences fonctionnelles et fonctions de tout système politique (démarche ethnocentrisme?)

- Combine systémisme avec l’approche fonctionnel:

a) capacités du s. (régulatrice, extractive, distributive, „responsive“)

b) fonctions de conversion (input à output et output à input)

c) maintien et adaptation du s. (recrutement politique, socialisation politique)

- Multifonctionnalité[5] de la structure politique: 1 inst. ® plus. fonc., plus. inst. ® 1 fonc.

3.3.3 Merton (1910-)

sociologue américain

- Critique constructive de Malinowski: société ¹ organisme

- fonctionnalisme universel

- pas tout élément social a une fonction et est indispensable, exigences fonctionnelles plutôt que besoins

- nouvelles notions:

- dysfonctionel (élément qui gêne l’adaptation du système) « fonctionnel (élément qui contribue à l’adaptation ou à l’ajustement du système)

- équivalent fonctionnel: un élément qui peut exercer la même activité à coté d’un autre élément ou à sa place (i.e. petit partie fonction „articulation des intérêts“ des professeurs, la même chose fait un groupe de pression)

- fonction manifeste (conséquences comprises et voulues) « fonction latente (pas voulues et comprises, involontaire et inconscient), i.e. caviar, cherté = qualité (man.), cherté = status social élevé (lat.)

4. Explication vs. compréhension

- Durkheim et Weber, deux fondateurs de la sociologie, ont essayé de donner un status proprement scientifique aux sciences humaines

4.1 Approche explicative

4.1.1 Emile Durkheim (1858-1917)

sociologue français (premier professeur), fondateur de la sociologie moderne (essaye d’imiter les sciences naturelles), principal représentant de l’approche explicative, fonctionnaliste

La division du travail social (1893)

- „se demander quelle est la fonction de la division du travail, c’est chercher à quel besoin elle correspond“ à besoin de solidarité dans une société qui se développe et se complexifie

- solidarité mécanique (interne: basée sur ressemblance, sociétés archaïques, répressif)  « solidarité organique (externe: basée sur interdépendance, sociétés modernes, moins répressif)

Règles de la méthode sociologique (1895)

- démarche scientifique de la sociologie:

1) il existe des faits sociaux (règles de jeu de la société[6], ¹ volonté individuelle)

2) il faut considérer les faits sociaux comme des choses

3) il faut se détacher des prénotions et des valeurs

- ne fait jamais une réflexion d’ensemble: tout fait social doit être expliqué par un autre fait social (sans psychologie individuelle)

4.2 Approche compréhensive

4.2.1 Max Weber (1869-1942)

sociologue allemand

- démarche scientifique de la sociologie

1) comprendre et expliquer (interprétation de l’activité sociale)

2) l’idéal-type: ensemble de traits significatifs ® abstraction

- L’étique protestante et l’esprit du capitalisme  (1905)

- relation entre confession et une forme d’économie

- image de l’éthique protestante - image de l’esprit du capitalisme ® correspondance entre les traits (l’importance du travail, de la réussite individuelle, etc.)

 

- L’économie et société (1922), Le savant et la politique (1919)

Idéal-type

Nature des croyances, de la légitimité

Les aides des chefs

Les dirigés

rationelle-légale

rationalité, principes généraux, règles formelles et impersonnelles

fonctionnaires spécialisés, „compétences“, documents écrits

administrés, citoyens

traditionnelle

bien-fondé de la tradition

personnes détenant leurs status par tradition

sujets

charismatique

qualité spéciale du chef, attachement „irrationnel“ ou affectif

---

partisans, adeptes

5. Socialisation et comportement politiques

- socialisation (définition ancien) = processus à travers lequel on développe des relations sociales, processus par lequel les normes sociales sont assimilées, intériorisées

- micro-politique = comportement des individus « macro-politique = comportement des rapports entre les grands joueurs comme nations

- études plutôt empirique, perspective expérimentale, pragmatique

- concept de „prédiction créatrice“ (self-fullfilling prophecy)

5.1 Psychologie et politique

5.1.1 Lorenz (1903-1989)

psychologue, fondateur de l’éthologie moderne[7], autrichien

Agression, une histoire naturelle du mal (60s)

- base instinctive chez animaux et hommes qui explique le comportement agressif

- acquis culturel: nature « culture, instinct « information

5.1.2 Approche béhavioriste

- béhaviorisme = attitude des chercheurs qui veulent se limiter à l’observation, relier à des phénomènes observables dans le milieu

- ne pas tenir compte des causes psychologiques ou instinctives

Pavlov

médecin russe

- père du „réflexe conditionné“ (i.e. salivation d’un chien lorsqu’il écoute une sonnerie)

Watson

médecin américain

- père du béhaviorisme: étude scientifique amène à considérer l’acteur comme un ensemble de réponses pour s’adapter au milieu

Skinner

on peut conditionner (Pavlov) jusque à l’infini

Dollard

- thème d’agression, idée de privation

5.1.3 le psychisme et les besoins humains

- Freud (inconscient ® force contraignant ® personnalité) & Adler (infériorité, créativité, inconscient collectif[8])

- Allport & Rospers (préjugés)

- Maslov hiérarchie des besoins:

1) survie                                                                             société plus pauvre (besoins matérielles)

2) sécurité physique & environnement qui semble sur

3) d’appartenance

4) reconnaissance                                                                société plus riche (besoins immatérielles)

5) accomplissement

5.2 Personnalité - attitude - opinion

types de personnalité[9]

          ¯ (plus simple)

attitude[10]

          ¯ (plus simple)

opinion[11]

- Adorno applique cette idée 1950 dans fameuse étude „La personnalité autoritaire“ ® il existe autorité gauche, autorité droite

5.2.2 Le Bon

La psychologie de foule (1895)

- Dans situations de masse, l’individu tend à être moins rationnel (contagion, sentiment de puissance), société moins que la somme des individus

5.3 le processus de socialisation

5.3.1 Introduction

- socialisation politique = mécanismes de formation et transformation des attitudes et des opinion politiques

- enfance est cruciale (très tôt notion d’identité nationale, symboles, personnalités)

- agents de socialisation[12] (passage des valeurs d’une génération à l’autre): famille et école (informations données, comportements qui sont liés à la politique, rapports de pouvoir)

Mécanismes de socialisation politique

Transmission

Acquisition

héritage culturel, normes, valeurs

faits observés, appris, exprimés

passif

actif

famille et école

implicite et explicite

école et famille

explicite et implicite

conservatrice

conservatrice et innovatrice

familiarisation

inculcation

5.3.2 Le processus de socialisation: conservateur ou innovatrice?

5.3.2.1 Easton (conservateur)

- socialisation a une fonction de soutien du système, elle réduit le stress ® stabilité

- reproches: il était d’accord avec force conservatrice

5.3.2.2 Bourdieu (conservateur)

- inspiré par Marx (et Durkheim), utilisation de l’expression „classe sociale“, mais en appliquant pas seulement les facteurs économiques, mais aussi dans la psychanalyse

- reproduction des classes sociales à cause d’une „inconscience de classe“

- socialisation = équivalent fonctionnel de la contrainte physique („violence symbolique“)

5.3.2.3 Percheron / Piaget (innovateur)

Percheron, politologue française, rend hommage à Piaget

- Easton et Bourdieu ont approche simpliste quant à la socialisation:

1) datée, donc relative et varie selon époques (i.e. rôle des femmes: 1960 et 1998)

2) enjeu de conflit: on appartient à différents groupes

3) jamais que simple accumulation des connaissances

4) jamais que simple apprentissage de comportement

5) pas de reproduction à l’identique (Easton, Bourdieu) ® époques

Piaget, psychologue

- a étudié le développement de l’intelligence de l’enfant: socialisation = insertion sociale (s’insérer dans groupes)

Þ héritage: oui / Þ reproduction: non (« Easton, Bourdieu) / Þ continuité: peut-être (¹ rep. mécanique)

5.4 Exemples de comportements politiques

5.4.1 La participation

- participation: engagement des individus dans la vie politique « abstention

- valeur universelle aujourd’hui: chacun devrait pouvoir participer au processus politique ® base de légitimité

- jamais universelle (toujours les plus favorisés qui participent), rarement satisfaisante ® valeurs « mise en pratique

5.4.1.1 Key

politologue américain

- „stratification politique“: pas tout les citoyens participent également à cause d’un „sentiment d’efficacité“ qui varie

5.4.1.2 Bourdieu

- „sentiment d’efficacité“ est qu’une traduction subjective de la position objective de la classe

 5.4.2 Le comportement électoral

5.4.2.1 Choix: Larzarsfeld (1901-1976) et al.

sociologue autrichien, béhavioriste

Voting (1944), The People’s Choice, Personal Influence

- importance des médias surtout sur les leaders d’opinions

- théorie de „Two step flow of communication“: a) conseil personnel, b) leader d’opinion

5.4.2.2 Vote de classe

- influence marxiste

- est-ce que la vote représente (ou pas) la défense d’intérêts matériels?

- variation selon temps et espace: culture politique, religion, classe sociale subjective

5.4.2.3 Changement de valeurs

- théorie qui s’inspire de Maslov et qui est apparue comme réponse au „vote de classe“

- hiérarchie des besoins humains (en occident: matérialiste ® post-matérialiste)

5.4.3 Agression et/ou révolution

- hypothèse de base de Dollard (1939) (développée par des autres)

- behiavioristes parlent de principe de l’agression, ils cherchent à l’extérieur de l’individu, dans le milieu

- découverte: privation relative (une grande privation n’entraîne pas une grande probabilité de contestation, « grande privation entraîne une grande probabilité d’apathie (« comportement révolutionnaire))

5.4.3.1 Marx « Tocqueville (privation relative subjective)

- Marx: les choses se dégradent ® révolution s’approche

- Tocqueville: moment le plus dangereux pour un gouvernement, c’est quand il commence à se réformer

5.4.3.2 Marx « Weber (privation relative structurelle)

- Marx: société hiérarchique simple: 2 classes

- Weber: diversité de hiérarchies au 20e plus complexe (groupes sociaux « classes)

6. Les institutions politiques

6.1 Constitution et institutions: l’esprit, la lettre et la politique

6.1.1 Définitions

instituer = établir (par homme) de façon durable

institution = chose instituée

institution politique = structure politique telle qu’elle est définie par la Constitution ou son équivalent fonctionnel

Constitution = charte ou l’ens. des textes fondamentaux qui déterminent la forme du gouvernement

6.1.2 Séparation des pouvoirs

- Polybe 2e av. JC: ens. des forces qui s’équilibrent

- République de Venise 16e: stabilité sans tyrannie selon ce système

- Locke: division de exécutif et du législatif (« Hobbes)

- Montesquieu: en cas de conflit leg. « exé. il faut éviter l’arbitraire à 3e pouvoir judicatif / 2 chambres parce que „seul le pouvoir peut arrêter le pouvoir“ / complexe à gérer à spécialiser le pouvoir

- idéal: séparation, égalisation, division de travail - coopération

6.2 Les institutions des Etas-Unis

6.2.1 Rupture

- Rupture avec GB en 18e à rupture aussi avec la monarchie

- 1776 déclaration de l’indépendance

6.2.2 Construction

- 1781 „Articles de la Confédération“, Charte signée par 12 Etats, „Congress“, pas efficace en ce qui concerne l’économie et la politique internationale commune

- 1787 „Convention of Philadelphia“, 55 personnes de l’élite (initiative George Washington)

à 1789 Constitution adopté, trois pouvoirs équilibré pour résoudre conflit efficacité « tyrannie

- 1791 Constitution ratifié

- 7 articles, encourageant l’interprétation pour s’adapter à l’évolution


6.3.3 „President“, „Congress“, „Supreme Court“

 

„Congress“

„President“

„Supreme Court“

Caractéristiques

House of Representatives

- 435 élus

- âge minimale: 25 ans

- organisation plus formelle (président)

Senate

- 100 élus

- âge minimale: 30 ans

- organisation plus souple

- rôle central dans pouvoir exécutif (le seul membre de l’administration qui est élu)

- au 20e très important à cause des médias, de la mondialisation et des initiatives du „President“

- 9 juges

- sommet de la hiérarchie fédérale et de la hiérarchie dans système judiciaire des Etats[13]

- exigence de la constitution[14]

Mode d’élection

- peuple

- House: 2 ans

- Senate: 6 ans[15]

- peuple à collège électoral (538 grands électeurs) à „President“

- 4 ans

 

- Nomination par „President“, confirmation par Senate

- pour la vie

 

Pouvoirs

- Art. 1 Cst tout pouvoir législatif (sauf ceux des Etats)

- „House“: budget

- „Senate“: affaires étrangères, confirmation des nominations du „President“

- „impeachment“ (révocation du président quand celui commit des actes criminels), House mise en impeachment, Senate juge impeachment

- „bien-être général de la nation“[16]

- ressources énormes (app. 30’000 employés)

- Art 2 Cst

- il ne peut pas dissoudre le „Congress“, mais il n’est aussi pas responsable devant „Congress“

- nomination des fonctionnaires importants (avec confirmation par Senate)

- commandement de l’armée

- droit de veto sur le „Congress“

- droit de grâce

- recommandation des mesures législatives

- affaires étrangères (avec „Senate“)

- Art. 3 Cst

- peuvent être révoqués

- contrôle de constitutionnalité

- traîte seulement les grands questions (Court d’appel)

- jurisprudence prudente

Coopération

- Séances en commun: le président s’adresse aux chambres dans „state of the union“ et pour les visites d’Etat

- contre-pouvoir

 


     6.3 Les institutions européennes

6.3.1 Evolution historique

 

 

partennaire stable en Europe contre USSR

 

structure plutôt légère

 

Convention européenne des droits de l’homme (1950): Droit à la vie, de ne pas être torturé et de ne pas subir de traîtements inhumains et dégradants, de ne pas être réduit à la servitude ni au travail forcé, liberté d’aller et venir, droits à la sûreté et à un procès équitable, droits au respect de la vie privée, du mariage et de la vie familiale; liberté de conscience, d’expression, de réunion et d’association, droits politiques, droit de propriété.              

 

Monnet, Schumann

6 pays: D, F, It, Lux, Bel, H

 

 

 

 

 

 

Spaak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1973: GB, Ir, Dan

1981: Grece

1986: Esp, P

1995: S, F, Au

 

rétablir l’équilibre N - S

politique sociale

environnement

science et technologie

 

 

 

200x: Cyp, Est, Tch, Ho, Slovakie, P

20xx: Bul, Rom, Slovenie, Let, Lit


6.3.1 Législative - Exécutive - Judicative

 

Parlement Européen

Exécutive

Cour de Justice[17]

Caractéristiques

- 626 élus, dont 1 président

-  une seule chambre

- 9 „groupes“, dont 2 grands: PSE, PPE

- 3 sièges: Strasbourg, Bruxelles, Luxembourg

Conseil Européen[18]

- 15 chefs d’Etat & 1

- pas de siège fixe

Conseil des Ministres

- 15 ministres & 1

Commission Européenne

- 20 commissaires

- président

- siège  Bruxelles

- 15 juges, dont 1 président

- existe depuis 1957

- siège Luxembourg

Mode d’élection

- pas élu -1979, après élu selon suffrage universel

- mandat: 5 ans

- pas de cumulation de mandats

Commission

- nomme par Etats pour 5 ans

- renouvelable, cumul interdit

- nomination par Conseil à l’unanimité et secrètement

- mandat: 6 ans, renouvelable

Pouvoirs

- 1984 projet Spinelli voulait une vraie Constitution avec 2 chambres & subsidiarité ® ignoré par l’exécutif

- oui ou non au budget

- motion de censure contre Commission[19]

- contrôle (Commission doit répondre aux questions)

- investiture: ratifier l’exécutif

- 87: codécision, commission doit avoir accord du parlement

- droit d’initiative faible

Conseil Européen[20]

- unanimité: votes ou les souverainetés nationales sont fortement concernées

- majorité simple: questions moins importantes

- majorité qualifiée[21]: plus de voix grands Etats, mais 2/3 nécessaire

Commission[22]

- nomination des 23 directeurs générales

- pas de séparation de pouvoir stricte: fonctions exécutives[23], législatives[24] & judiciaires[25]

- 14-15’000 employés & relais nationaux

- assurer le respect du droit dans l’interprétation des traités (contrôle la réalisation de l’esprit d’intégration)

- soutien l’élévation du droit communautaire

- connivence Commission

- critique des nations

- principe d’équivalence des législations nationales

- principe général de reconnaissance mutuelle à „arrêt Cassis de Dijon“[26]

- coopération « intégration: tension permanente, renoncer à une parti de la souveraineté nationale sans renoncer trop

7. Les acteurs

7.1 Action collective

- points communs de Michels, Olson et Hirschman:

- rapport action collective - action individuelle

- problématique de ce rapport

- interdisciplinarité: économie - science politique - sociologie

7.1.1 Michels Roberto (1876-1936)

Italien d’origine allemande, sociologue (disciple de Max Weber), économiste, élitiste, socialiste (militant dans jeunesse), politicien (lien forte avec Mussolini)

Zur Soziologie des Parteiwesens in der modernen Demokratie, 1911[27]

- influences:

- Marx, déterminisme économique

divérgence intérêts

masse « élite

 

organisa-tion

« égalité spontannée

 

élite

déléga-tion

 
- Lenine (Que  faire?, 1902): dépasser le déterminisme économiste pour agir politiquement, „pousser l’histoire“

- Pareto, il émerge toujours une élite

- Mosca, art de faire croire les gens

- argument technique:                   

    loi d’airain des organisations                                („Qui dit organisation dit tendance à l’oligarchie“)

- argument psychologique: élite se sent supérieur, masse veut être dirigée (pas suffisamment critique)

è parti révolutionnaire ne peut pas poursuivre une politique révolutionnaire

è difficile pour un parti démocratique de poursuivre une politique démocratique

è problème qui ne peut probablement pas être résolu

7.1.2 Olson

The logic of collective action: Biens publics et théorie des groupes, 1965

- rationalité économique (coût / bénéfice) = irrationalité collective (somme d’actes intentionnels « bien public)

- petites groupes ont plus de chances que grands groupes

è normalement défection suffit pour promouvoir l’intérêt commun

7.1.3 Hirschman

Exit, voice and loyalty. Responses to decline in firms, organizations and states[28] (1970)

juste équilibre

= stabilité

 
- Exit: toute tentative d’éviter une situation désagréable (défection), tendance des économistes

- Voice: toute tentative de changer une situation désagréable, tendance des politologues

- parfois complémentaires: plus difficile de défecter que de changer (i.e. famille)

- parfois contradictoires: défection ® action collectiveæ (i.e. élite intellectuelle d’un pays étudie en étranger)

7.2 partis

parti = groupe qui cherche à exercer le pouvoir politique, exclusif, mentionné dans certains Cst

- Michels théoricien qui figure dans beaucoup de manuels

7.2.1 Weber

- vue historique

- mobilisation

- appel au peuple (« seigneurs)

- recrutement sur une base volontaire

7.2.2 Duverger

Les partis politiques (1951)

- 2 origines

- origine électorale avec émergence des parlements (i.e. parti radical)

- origine extérieure (i.e. parti travailliste, émergé des syndicats)

- critique: ajouter partis nés d’autres partis ou groupes de partis (décolonisation Afrique & Asie)

7.2.3 Lapalombara & Weiner (1966)

politologues américains

4 critères de référence pour définir un parti politique:

- organisation durable, (plus que espérance de vie des membres (« clientèles, fractions, cliques, ...)

- organisation complète du niveau local jusqu’au niveau national

- volonté de conquérir et exercer le pouvoir (« groupes de pression)

- recherche de soutien populaire, spécialement élections (« clubs)

7.2.4 Seiler

spécialiste français contemporain sur les partis politiques

- définition particulier de l’intérêt général

- parti = formule politique appliqué

- parti = mobilisation & organisation & volonté d’exercer le pouvoir & projet:

„Des organisations visant à mobiliser les individus dans une action collective menée contre d’autres organisations pareillement mobiliséesisées pour accéder seul ou en coalition à l’exercice du pouvoir.

Cette action collective et cette prétention au pouvoir sont justifiées par une conception particulière de l’intérêt général“

7.2.5 Fonctions des partis

- fonctions manifestes:

- formation de l’opinion, structuration du vote (Merton)

- sélection des candidats

- encadrement thématique et institutionnel des élus

- fonctions latentes:

- conversion des inputs en outputs (Easton, Deutsch, Almond)

- privilèges économiques et politiques, faveurs pour entreprises (Merton)

- mobilité sociale, ascension (Merton)

- fonction tribunitienne („paratonnerre“) pour partis extrêmes (Lavau), i.e. Front national, parti nationaliste au parlement européen


7.2.6 Types de partis selon leur structure interne (Duverger 1951)

 

Parti de cadre

Parti de masse

Origine

émergence des parlements

(intérieur du système)

suffrage universel, industrialisation

(plutôt à l’extérieur du système)

Caractéristiques

- petit nombre d’adhérants

- élitistes (notables)

- décentralisé

- grand nombre d’adhérants

- sélection des candidats plus démocratiquement

- plus centralisé: plus grand administration

- au début: but éduquer les masses

Exemples

principalement partis conservateurs et libéraux (i.e. parti radical français)

principalement partis „ouvriers“ (i.e. SPD)

syndicat ® parti social-démocrat ou communiste

Situation

maintien (i.e. Tories GB)

modifications (i.e. évolution SPD)

actuelle

Cette typification a survécu: diversification des intérêts, le temps des doctrines est dépassés, tendance vers l’intégration très forte (centralisation) à partis de „attrape-tout“, „catch all“

7.2.6 Systèmes de partis[29]

- ensemble structuré, constitué des relations d’opposition ou de coopération entre partis d’une même société politique

- s. multipartisan: plus que 2 partis

- intégral: plus de 3 ou 4 partis (i.e. CH, H)

- modéré: 3 ou 4 partis (i.e. D)

- s. bipartisan: 2 partis (USA, GB, Can, Nouvelle-Zélande, Aus)

- s. avec un parti dominant (i.e. Inde)

- théories sur l’origine:

- t. historique: clivages (secteur primaire « secteur tertiaire, Etat laïc « Etat religieux) ® soit le s. reste bipartisan, soit qu’un s. multipartisan s’établit

- t. institutionnelle

- majorité à 1 tour ® s. bipartsan (The winner takes is all, the looser is so small...)

- majorité à 2 tours ® s. multipartisan modéré & interdépendant

- proportionnalité ® s. multipartisan intégral & indépendant

7.3 Groupes d’intérêt[30]

groupe d’intérêt = groupe & défense d’intérêts & pression sur le Pouvoir; pas exclusif, pas mentionné dans une Cst

- Tocqueville:

- USA: Etat dit „faible“, structure intermédiaire Etat - citoyen ® plus de gdp (aujourd’hui: UE)

- F: Etat dite „fort“, pas de structure intermédiaire ® moins de gdp

- classification selon Meynaud:

- soutien matériel ou professionnel[31] (i.e. Vorort, USS)

- causes, idées (i.e. WWF, ligue internationale des droit de l’homme)

- Cibles des gdp: pouvoirs publics, opinions public, partis (contact officiel ou financement des campagnes électorales)

7.4 Communication

- phénomène vieux ® discussion aujourd’hui à cause des inventions technologiques

- pas seulement phénomène politique (i.e. ministère d’information), mais aussi social

- progrès (les idées peuvent s’étendre) « danger (politique devient spectacle, désinformation)

 

Approche béhavioriste

Approche systémique

Approche interactionniste

Approche dialogique

Modèle

télégraphe

orchestre

orchestre

orchestre

Processus

linéaire

circulaire

circulaire

circulaire

Objet

Transmission d’information

Transmission d’information

Mise en valeur

lien politique - communication

Transmission d’information

Interdépendance

 

Acteurs

Emetteur actif

Audience passive

 

Emetteur actif

peuvent être inégaux

Emetteur actif

idéalement égaux

Démocratie

 

bonne ou mauvaise information

 

symétrie

consensus après discussion libre (¹ parole interdite, parole détournée) et intercompréhension sans domination = légitimité démocratique authentique

Théorie

Lasswell (36/48): quoi à qui, par quel canal, avec quel effet

Lazarsfeld et al., Two steps flow of communication: au moins 2 étapes, relations interpersonnelles (leader d’opinion)

Easton: système et son environnement

Deutsch: communication - politique, piloter = gestion de l’information et de la communication

interactions stratégiques: imposer ses opinions (i.e. CF)

interactions symboliques: symboles ® interprétation, construction sociale de la réalité (i.e. court européen arrêt Dijon), sentiment d’efficacité

Philosophie inspiré d’Aristote

Habermas (81), Théorie de l’agir communicationnel

- pratique:

- médiatisation de la vie politique (images, dramatisation, diffusion avant réflexion)

- marketing politique: „vendre des politiciens“

- campagnes électorales: construction de la réalité (prédiction créatrice)

 


Annexe: Les auteurs et leurs apports

Année

Nom

Oeuvre

Idées principales

1513/ 32

Machiavel

Le Prince

Analyse, observation, ¹ doctrine politique

Leçon destinée au prince, arrivée au peuple

Raison d’Etat

1651

Hobbes

Le Leviathan

Contrat social, subordination au pouvoir (absolu)

1690

Locke

Traité sur l’entendement humain

Traité sur le gouvernement civil

Etat établit que par l’homme

Propriété, égalité, liberté

contre l’église et ses opinions préfaits

sdp: exé - leg

1748

Montesuieu

Structuraliste

l’esprit des lois

lois = rapports nécessaires

Universel (théorie générale) - particulier (appliquer la théorie)

sdp: exe - leg - jud, idéal: égalisation, séparation, division de travail - coopération

1835/

40

1856

Tocqueville

Structuraliste

 

De la démocratie en Amérique

L’ancien régime et la révolution

Démocratisation, processus irréversible

Structures intermédiaires

F tyrannie du roi ® tyrannie du peuple

Moment de réforme/révolution dangereux pour société

1848

 

1859

 

1867

Marx

Premier marxiste...

Manifeste du parti communiste

Critique de l’économie politique

Le Capital

Théorie de reflet (infrastructure - suprastructure) à pas d’autonomie de la politique

Mode de production à classes

Révolution s’approche automatiquement

1893

 

1895

 

1897

Durkheim

Fonctionnaliste

Approche explicative

La division du travail social

Règles de la méthode sociologique

Le Suicide

Division du travail à fonction de solidarité

Solidarité mécanique (sociétés archaïques) « solidarité organique (s. modernes)

Faits sociaux, qu’il faut traiter comme des choses

Lois entre faits sociaux

1895

Le Bon

Behavioriste

 

Psychologie des foules

Sentiment de puissance dans situations de masse

Société = moins que la somme des individus

1896

Mosca

Elitiste

Elements de science politique

Dirigeants - dirigées: classe dirigeante

Formule politique: Croyance des gens

1902

Lenine

„Marxiste“

Elitiste

Que faire?

Dépasser déterminisme économique

une élite doit „pousser l’histoire“

1905

 

1919

1922

Weber

Approche compréhensive

L’étique protestante et l’esprit du capitalisme

Le savant et la politique

Economie et société

Protestantisme à capitalisme

Expliquer et interpréteractivité sociale

Rapports entre humains (groupes sociaux), regard sur l’ensemble

Ideaux-types = ens. de traits significatifs (i.e. i. de domination: traditionnelle, charismatique, rationelle-légale)

1911

Michels

Elitiste

Partis politiques: Essai sur les tendances oligarchiques des démocraties

Organisation à élites à divergence intérêts

„Qui dit organisation dit tendance à l’oligarchie“

(loi d’airain des organisations)

politique révolution L, pol. démocratique L

1916

Pareto

Elitiste

Traité de sociologie générale

élite = supériorité naturelle, psychologique

éloge de la force à fasciste?

circulation des élites importante

1932

Piaget

Le jugement moral chez l’enfant

Socialisation = insertion sociale (dans des groupes)

1936

 

Lasswell

Béhavioriste

proche de l’élitisme

Politics: Who Gets What, When, How?

 

Science politique = études des changements de la distribution des valeurs à influence

Communication linéaire: Quoi, à qui, par quel canal, avec quel effet?

1939

Dollard

Behavioriste

 

Agression, privation

Grande privation ® apathie

1944

Malinowski

Fonctionnaliste

Une théorie scientifique de la culture

Fonctionnalisme absolu: Chaque objet matériel, institution & traît de culture = fonction nécessaire

1948

Wiener

Cybernétique

Controle and Communication in the animal and in the machine

un système réagit à l’environnement et peut se réguler

1951

Duverger

Elitiste

Les partis politiques

Origine électorale ou origine extérieure

Système bi- ou multipartisan ou parti dominant

1952

 

1957

Radcliffe-Brown

Structuraliste

Fonctionnaliste

Structure and Function in primitive society

A natural science of society

Structure = arrangement de personnes ayant entre elles des structures institutionellement contrôlées ou définies

1944

Lazarsfeld

Béhavioriste

Voting, a study of opinion formation in a presidential campaign

Two steps flow of communication

Influence limité

Influence: a) conseil personnel, b) leader d’opinion

 

1950

Adorno

Behavioriste

La personnalité autoritaire

Pesonnalité autoritaire à gauche et à droite

1954

Maslov

Behaviouriste

Motivation and personality

Hiérarchie des besoins: 1) survie; 2) sécurité physique & environnement qui semble sur; 3) appartenance; 4) reconnaissance; 5) accomplissement

1955

1958

Lévi-Strauss

Structuraliste

Fonctionnaliste

Tristes tropiques

Anthropologie structurale

Comprendre les relations d’interdépendance

nature à culture

Importance de communication

1956-1968

1960

Almond

Fonctionnaliste

Systémiste

Political Development, Essays in Heuristic Theory

The Politics of Developin Areas

3 niveaux: capacités du système politique, fonctions de conversion, fonctions de maintien et d’adaptation du système

Approche fonctionnaliste au partis

1956

von Bertalanffy

Systémiste

Théorie générale des systèmes

Système = ens. des éléments se trouvant en interaction

cellule - environnement ® système - environnement

1956

Mills

Elitiste

The power elite

Concentration: industrie - militaire - politique

dynamique d’osmose

1960

Aron

Pluraliste

proche du marxisme

Classe sociale, classe dirigeante, classe politique

Pluralisme des catégories dirigeantes: spirituel, armée/police, manager, meneurs de masses, fonctionnaires

1961

Dahl

Pluraliste

Béhavioriste

Who governs?

Polyarchie, démocratie pluraliste

Pluralisme social ® équilibre spontané

1961

Deutsch

Systémiste

The Nerves of Government

Gouverner = piloter; système a un but

Information: poids info, retard réponse, gain correction, décalage temps/but

1965

Olson

The logic of collective action: Biens publics et théorie des groupes

Coût/bénéfice à normalement défection suffit pour éviter une situation désagréable

1965

 

1974

Easton

Systémiste

A Systems Analysis of political life

Analyse du système politique

Système: ensemble des interactions par lesquelles s’effectue l’allocation autoritaire des valeurs

Exigences (stressä), soutiens (stressæ) à système politique à décisions, actions à rétroaction

autorégulation: tout système tends vers l’équilibre

changement dans ou du système

Socialisation: stressæ

1965

Merton

Fonctionnaliste

Eléments de théorie et de méthode sociologique

Fonctionnalisme relative: dysfonctionnel (gêne le système à s’adapter), fonctions manifestes/ latentes, équivalent fonctionnel

Mobilité sociale, ascension

Partis

1966

Lapalombara et Weiner

Fonctionnalistes

Political Parties and Political Development

Organisation durable, organisation locale & nationale, volonté pouvoir, recherche soutien populaire

Multipartisme intégral ou tempéré

1970

Hirschman

Exit, voice & loyalty: Responses to decline in firms, organizations and states

Exit = eviter une situation désagréable

Voice = contester une situation désagréable

parfois complémentaire (famille)

parfois contradictoires (TM: étudier en CH)

1972

Bourdieu

Elitiste

Marxiste

Esquisse d’une théorie de la pratique

„Inconscience des classes“, reproduction des classes

„Violence symbolique“ intériorisé (i.e. socialisation)

1978

Percheron

Les 10-16 ans et la politique

Socialisation datée, conflit, jamais que simple accumulation des connaissances ou apprentissage de comportement, ¹ reproduction identique

Héritage: oui, répr.: non, continuité: peut-être

1981

Habermas

Théorie de l’agir communicationnel

Légitimité démocratique authentique = consensus après discussion libre, intercompréhension

 


Ressources vraiment utiles pour le cours de Mme Mironesco

BAUDOUIN Jean, Introduction à la science politique, Paris, 1996

BOURDON Raymond et BOURRICAUD François, Dictionnaire critique de la sociologie, Paris, 1994

MAIRET Gérard, Les grandes oeuvres politiques, Paris, 1993

RAYNAUD Philippe et RIALS Stéphane, Dictionnaire de philosophie politique, Paris, 1996

SCHWARTZENBERG Roger-Gérard, Sociologie politique, Paris, 1991

 

http://europa.eu.int

 

 

© 1998 Marcel Stoessel (comments (at) stoessel (dot) ch). All Rights Reserved.

Reproduction of this document or parts of it may be done only after a long evening full of beers with the author (special arrangments can be made in case the person wishing to reproduce this document or parts of it is female, 20 - 25 years of age, nice, good-looking, and preferably, but by no means necessarily, single)

 



[1] aussi: Tocqueville et Weber

[2] élites politiques, économiques, administratives, associatives, syndicales, etc.

[3] sc. des machines automatiques

[4] intention, objectif

[5] cf. équivalent fonctionnel, 3.3.3

[6] „manières d’agir, de penser et de sentir extérieures à l’individu et douées d’un pouvoir de coercition qui s’imposent à lui“

[7] science des comportements des espèces animales dans leur environnement naturel

[8]mythes, etc

[9]configuration de traits propre aux membres d’un groupe ou société ® style de vie

[10]disposition à répondre de la même manière à differents situations ou „stimuli“, i.e. racisme

[11]acceptation ou négation d’un assertion

[12]même si les médias jouent aujourd’hui un rôle énorme dans la socialisation (de nombreux études en ont fait preuve), Mme Mironesco ne veut pas en parler

[13]3 niveaux, 50 Etats

[14]existence constitutionnelle, par opposition aux autres courts qui sont sous le pouvoir du „Congress“

[15]1/3 du „Senate“ est renouvelé tout les 2 ans

[16]aussi: Caucus: groupes partisans s’expriment sur problèmes nouveaux

[17]ne pas confondre avec Cour Européenne des Droits de l’homme à Strasbourg

[18]ne pas confondre avec Conseil de l’Europe, dont la Suisse est membre

[19]théoriquement, le parlement peut supprimer toute la Commission; pratiquement ceci ne se passe pas

[20]“pole national“: pour étendre compétences il faut unanimité

[21]prodédure la plus fréquente aujourd’hui

[22]“pole communautaire“

[23]exécution des décisions prises par le Conseil Européen et le Conseil des Ministres

[24]impulsion = initiatives (avec l’accord du Conseil des Ministres)

[25]traités

[26]En 1979, l’Allemagne refuse l’importation d’une boisson française à le Cours de Justice a recommendé que la législation française dans la matière de la protection des consommateurs soit acceptée par D ® principe d’équivalence des législations nationales, principe générale de reconnaissance mutuelle

[27] Partis politiques: essai sur les tendances oligarchiques des démocraties, 1914

[28] Réponses face au déclin des entreprises, des organisations et des institutions politiques

[29]même si le parti unique existe toujours en Chine, Vietnam, Cambodge, Laos, Cuba, etc., Mme Mironesco ne veut pas en parler

[30]aussi: groupe de pression (gdp), lobby, lobbies

[31]la plupart des ces gdp ont aussi un discours sur causes et justifient ainsi leurs revendications